Avec lui de Nathalie Poitout

Le style est assez précis, distant, vivant. Ça ressemble à de la dramaturgie. La prose est plutôt du genre théâtral. Les mots sont délicatement déposés. Ça se lit aisément.

Ce livre parle tellement bien d’Amour qu’au bout de la vingt et unième page j’ai failli décrocher, me croyant dans un roman à l’eau de rose, une histoire de bisounours où tout le monde est beau et gentil. Mais comme cette oeuvre n’est pas très volumineuse, j’ai continué l’aventure. Une grosse surprise m’attendait vers la fin. Comme un caméléon, ce qui était tout blanc et semblait évident a changé de couleur et est devenu gris. Un gris foncé !

Une histoire d’amour, une histoire non pas avec des « Je-t-aime » à tout bout de champ.

Je vais vous raconter ce livre à ma manière :

Lui, Paul, enseigne l’histoire de l’art dans un lycée. Elle, Marie, est journaliste et appartient à un clan très parisien. Marine a quitté Paul depuis onze mois. Ils ont deux enfants. À coups de courriers, elle le traite de pervers narcissique. Quand Paul rencontre Marie, c’est le coup de foudre : il découvre qu’il peut encore aimer. Marie met fin à une relation longue de trois ans. Rend malheureux un homme pour qu’un autre, Paul, soit heureux.

Très amoureux, ils vivent désormais entre Paris et la Normandie. Quelques temps plus tard, le passé refait surface chez Paul…aime-t-il réellement Marie ?

Pour connaître la suite, nous vous invitons à vous procurer ce livre.

‘’Ainsi Paul écrivit à Marie de longues lettres qu’il posta la veille de leurs retrouvailles. où il lui raconta tout de ces passions tristes. De cette séparation. Au bout de la cinquième lettre, il termina par « Je t’aime ». ‘’

————————–

‘’ Marie a modifié sa façon de s’habiller. Elle porte désormais plus volontiers des escarpins et des robes. Elle se maquille tous les jours et veille à sa coiffure. Pour Paul, Marie est devenue femme. Elle a abandonné les tenues d’étudiantes. Elle s’habille le matin en pensant à comment Paul va la déshabiller le soir. ‘’

Rendez-vous sur Hellocoton !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire