Ballade pour Leroy – Willy Vlautin

C’est de la littérature comme je l’aime. C’est gourmand, précis et parfois teinté d’une grandiloquence éberluante. Je me suis délecté du début à la fin. Quelles que soient les situations tragiques qui sont précisées dans ce livre, je pense que c’est un roman tout court, une œuvre qui nous parle de la vie à sa manière. Tout n’est pas que merveilleux dans le monde et c’est délicieux de constater que certains savent s’emparer de ces situations pour nous les conter ensuite avec une telle ferveur, tout en évitant le pathos. Que dire de plus pour vous inciter à le savourer ? Dans tous les cas, il vaut le coup !

Un petit résumé :

Dès les premières pages, on comprend que l’on est dans un centre ou foyer psychiatrique. Leroy face à une photo retrouve sans savoir l’expliquer la mémoire : « Il se rappela son quotidien, le menu de la semaine, l’heure à laquelle il allait se coucher et les jours où il prenait une douche. Il se souviendra que sa mère était venue lui apporter des plats faits maison et qu’ils avaient regardé la télévision.» ; « Le temps s’écoula et il ne savait toujours pas quoi faire. Il s’ennuyait. Il entendit le jeune Rolly se masturber dans la chambre voisine et le vieux Hal ronfloter de l’autre côté du couloir ».

Tout semblait progresser en bien jusqu’à ce moment-là où Leroy devint radical : « Il décida de se suicider. Il se leva, fut gagné par la panique et se mit à suffoquer. Il traîna les pieds jusqu’à la cuisine tout en essayant de reprendre son souffle. Il voulut ouvrir le tiroir à couverts pour trouver un couteau, mais il était fermé à clé… »

Rendez-vous sur Hellocoton !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire