Le Désert ou la mer d’Ahmed Tiab

Le Désert ou la mer d'Ahmed Tiab » On ne pouvait pas mieux faire pour étouffer un peuple et le laisser grandir dans l’ignorance de sa propre culture, de son histoire et de ses multiples composantes ! C’est plus facile ensuite pour les apprentis sorciers de venir proposer un kit de sauvetage, clés en main. « 

 » Les imams de certaines grandes villes du désert avaient gardé une tradition d’hospitalité envers le voyageur et proposaient toujours le gîte et le couvert à l’étranger, sans poser de questions. Ils considéraient le visiteur comme une bénédiction divine car il leur donnait une occasion de faire le bien. Ils étaient également les gardiens des traditions et garants d’un islam tolérant, issu de l’enseignement du saint homme qui avait choisi de s’arrêter, vivre puis mourir sur leur terre. Il gisait encore dans des mausolées qu’on visitait pour demander la guérison d’un proche, une bonne récolte ou juste pour prier. « 

 » Je ne voyais pas très bien en quoi un Noir d’Afrique serait plus « vrai » qu’un autre Noir ordinaire, originaire de nos contrées. « 

De jeunes gens miséreux dans les rues de Niamey. Des c­adavres de migrants africains échoués sur les plages d’une Oran devenue tombeau des désespérés.

Ahmed Tiab ­s’interroge : comment les premiers deviennent-ils les ­seconds ?

L’enquête mènera le commissaire Kémal Fadil au cœur d’une organisation de trafic d’êtres humains entre ­Maghreb et Europe.

Sa route croisera l’histoire de son propre pays, toujours en proie à ses vieux démons, et celle d’une jeune femme, qui a laissé le sien – le Niger – ­derrière elle.

Lui essaie de démanteler une filière mortifère, avec l’aide de ses collègues marseillais. Elle se bat pour survivre et fuit une existence sans avenir.

La force de ce polar réside notamment dans ce double récit, celui de l’enquête du policier qui déroule les fils d’un système bien huilé et celui de la traversée, longue et douloureuse, d’un Sahara devenu théâtre où se jouent les destins, avec pour horizon le bleu de la Méditerranée.

Rendez-vous sur Hellocoton !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire