Ma sélection – rentrée littéraire 2016


Ma sélection - rentrée littéraire 2016.jpeg

Ma rentrée sera calme, douce et simple. J’ai pris le temps de sélectionner les meilleurs, selon moi, de cette fin d’année.

 —————————————————————————————————-

 

«  La nuit avec ma femme » Samuel Benchetrit

Le speech :

Le temps d’une nuit, le narrateur est visité par sa femme disparue sous les coups d’un homme. Il lui parle et l’emmène dans une déambulation dans les rues parisiennes.

Sur les lieux de leur amour et de leurs déchirures, il s’adresse à elle et convoque, au fil de pages intenses, les blessures et les joies de leur destinée tragique, leurs souvenirs communs, leur fils merveilleux et la difficulté de vivre sans elle.

Un voyage intérieur passionné et poétique.

Auteur :

Samuel Benchetrit est écrivain, scénariste, metteur en scène de théâtre, réalisateur de films. Il est notamment l’auteur de Chroniques de l’asphalte, Le Cœur en dehors et Chien.

« La nuit avec ma femme » Samuel Benchetrit

« Avec la mort en tenue de bataille » José Alvarez

Le speech :

Lorsque éclate la guerre d’Espagne, Inès, respectable mère de famille mariée à un capitaine au long cours retenu à Buenos Aires, se retrouve sans nouvelles de ses cinq enfants qu’elle avait cru mettre à l’abri en les envoyant en France. Confrontée à la trahison de son confident de toujours, le père Alfonso, sa nature profonde se révèle avec toute la fougue qui est la sienne. Avec la complicité d’un médecin pour lequel elle nourrit une attirance grandissante, elle se jette à corps perdu sur les traces de ses enfants dans le maelström sanglant de la lutte fratricide qui déchire son pays.

La belle Inès se métamorphose peu à peu en combattante intrépide. Faisant fi des jeux de pouvoir exacerbés entre les différentes factions politiques, elle prend goût à sa liberté nouvelle et se découvre femme aimante… parente ibérique de la Princesse de Clèves, ardente et vertueuse, doublement foudroyée par le remords et le devoir dans son étincelante trajectoire.

Auteur :

Né en 1947, José Alvarez est éditeur d’art, directeur depuis 1979 des Editions du Regard spécialisées en art, arts décoratifs et architecture. Lui-même est commissaire d’exposition (Anselm Kiefer au Grand Palais) et auteur de plusieurs ouvrages sur l’art. Avec la mort en tenue de bataille est son deuxième roman.

jose alvarez

« Un enfant plein d’angoisse et très sage » Stéphane Hoffmann

Le speech :

Dans ce portrait d’une famille où la tendresse passe mal, on croise une chanteuse qui ne veut plus chanter, un Anglais qui n’aime que les chaussettes et la reine, un petit chien bien imprudent et une égoïste qui veut être ministre. On fait des virées à Londres et Monaco et une traversée du lac Majeur. Il y a encore des blessures d’amour mal guéries et, bousculant tout ce monde, un enfant qui cherche la liberté.

Auteur :

Journaliste et critique littéraire, Stéphane Hoffmann publie Le Gouverneur distrait en 1989 et obtient le prix Nimier pour Château Bougon en 1991. Des filles qui dansent (2007) et Des garçons qui tremblent (2008) le consacrent comme un de nos plus brillants romanciers. Les autos tamponneuses, en 2011, confirment son succès.

un enfant plein d'angoisse et très sage

« Riquet à la houppe » Amélie Nothomb

Le speech :

« L’art a une tendance naturelle à privilégier l’extraordinaire. »

Auteur :

Amélie Nothomb est née à Kobé en 1967. Dès son premier roman Hygiène de l’assassin paru en 1992, elle s’est imposée comme un écrivain singulier. En 1999, elle obtient avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l’Académie française. Riquet à la houppe est son 25ème roman.

Riquet à la houppe

« Comment tu parles de ton père » Antoine Rault

Le speech :

« Papa est né l’année où tonton Adolf est devenu chancelier : 1933. C’est l’année où pour la première fois on a découvert le monstre du Loch Ness. C’est l’année, enfin, où sortait King Kong sur les écrans. Mon père, c’est pas rien. » Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir et un père comme André Sfar. Ce livre pudique, émouvant et très personnel, est le Kaddish de Joann Sfar pour son père disparu. Entre rire et larmes.

Auteur :

Dessinateur et scénariste de bande dessinée, romancier et réalisateur de cinéma (César du meilleur premier film pour Gainsbourg, vie héroïque, du meilleur film d’animation pour Le Chat du rabbin), Joann Sfar est né à Nice en 1971. Intarissable raconteur d’histoires, il puise son imaginaire délirant dans la fiction populaire (roman d’aventures, films fantastiques…) et le folklore lié à ses origines juives qui imprègne ses albums comme Kletzmer ou Le Chat du rabbin (la série qui l’a imposé auprès du grand public, vendue à plusieurs millions d’exemplaires). Il a publié chez Albin Michel L’éternel et Le plus grand philosophe de France.

« Comment tu parles de ton père » Antoine Rault

Rendez-vous sur Hellocoton !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire