« Si je ferme les yeux » d’Edney Silvestre

Qu’il est beau ce livre !!! Ça m’a pris aux tripes. Chaque scène est détaillée avec une minutie incroyable. C’est tellement évident et époustouflant !!!

Au fil des pages, la prose de l’auteur, m’a plongé dans le vécu de ces personnages. Je me suis retrouvé à arpenter les rues de Rio, ressentir de la compassion pour les deux adolescents qui sont tombés par hasard sur un corps sans vie. J’ai haï les policiers qui les ont maltraités, après qu’ils furent venus déclarer leur découverte. J’ai été chamboulé de me prendre en pleine face, la bêtise du racisme, de constater que la simple couleur de peau d’une personne peut être le frein à un certain rêve.

Note : 07/10

Dans le Brésil des années 1960, à l’aube d’un monde nouveau, deux gamins et un vieillard enquêtent sur l’assassinat d’une jolie blonde. Derrière l’histoire de ce crime se profile celle d’une époque et d’un pays tout entier.

Un sulfureux roman noir doublé d’une réflexion profonde sur la fin de l’enfance. Une fascinante plongée dans la société brésilienne des années soixante, rongée par la corruption et le racisme.

1961. Dans un Brésil qui goûte enfin à la démocratie, tous les espoirs sont permis, même les plus fous. Paulo et Eduardo ont douze ans, des rêves plein la tête et s’imaginent déjà quitter leur petite ville de l’État de Rio pour devenir astronaute, ou bien Président.

Jusqu’à ce jour où, dans le bois de manguiers voisin, les deux garçons découvrent le cadavre atrocement mutilé d’Aparecida, une jolie métisse.

Bouleversés par ce crime sauvage, choqués par l’indifférence raciste de la police locale, Paulo et Eduardo décident de faire justice avec l’aide d’Ubiratan, un vieux dissident toujours hanté par ce qu’il a subi pendant la dictature.

Ensemble, ils vont lever le voile sur les terribles agissements d’une élite politique et religieuse prête à toutes les violences pour ne pas perdre le pouvoir…

Rendez-vous sur Hellocoton !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Laisser un commentaire